Membres

Jean-Louis RULLIERE
Directeur scientifique
Membre du Laboratoire SAF


Professeur des Universités
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Jean-Louis Rulliere est professeur d’économie à l’Institut de Science Financière et d’Assurances (ISFA) de l’Université Claude Bernard Lyon 1. Avant de rejoindre l’ISFA, il a été professeur à l’Université Lumière Lyon 2 ainsi que fondateur et directeur du laboratoire  Gate. Son principal domaine de recherche concerne l’économie comportementale, fondée sur les théories de la décision et des jeux en recourant à l’expérimentation de terrain et en laboratoire.
Ce vaste champ de recherche théorique et appliquée permet d’aborder de nombreuses questions qui relèvent de l’économie publique, au premier rang desquelles l’étude des comportements sur le marché de l’assurance, en matière de santé.
Ce domaine de recherche partagé avec d’autres collègues de l’ISFA contribue au développement du Master Économétrie & Statistiques, co-accrédité avec l’Ecole Centrale de Lyon, dont il est responsable.

Anne-Marie SCHOTT
Directeur scientifique
Membre du Laboratoire HESPER


Professeur des Universités
Université Lyon 1

Shortbio
Anne-Marie Schott est Professeur des Universités – Praticien Hospitalier (PU-PH) à l’Université Claude Bernard Lyon 1 et aux Hospices Civils de Lyon. Elle est médecin rhumatologue et de santé publique, titulaire d’un doctorat et d’une HDR. Ses travaux de recherche ont porté initialement sur l’épidémiologie de l’ostéoporose avec la cohorte EPIDOS, puis se sont orientés vers l’analyse de l’efficacité en vie réelle (effectiveness) des services de santé pour soigner des pathologies chroniques notamment les maladies osseuses et les accidents vasculaires cérébraux. Elle a crée une équipe de recherche universitaire sur la performance des services de santé en 2016 (HesPeR EA 7425, Université Claude Bernard Lyon1, Université Jean Monnet​). Ses programmes de recherche associent des études d’observation et des études d’interventions ainsi que des analyses des grandes bases de données médico-administratives. Ses travaux les plus récents concernent l’implication des patients /usagers dans leur parcours de soins et les approches centrées patients.

Sarah BENSALEM
Membre de la chaire
Laboratoire SAF

Doctorante
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Sarah Bensalem est diplômée d’un Master 2  de mathématiques appliquées spécialité recherche Mathématiques de l’Assurance, de l’Economie et de la Finance (MASEF), obtenu à l’Université Paris-Dauphine (Paris IX). Au cours de cette formation, elle a étudié, entre autre la théorie du contrôle stochastique et la théorie des problèmes de Principal-Agent, notamment le principe de la programmation dynamique dans les problèmes de Principal-Agent en temps continu. Son travail de recherche doctoral porte en premier lieu sur l’application de ce principe à la prévention dans les contrats de réassurance pour contrôler la survenance d’accidents et les pertes simultanées entre les deux agents. En second lieu il portera sur la réécriture du modèle de Ehrlich et Becker (Journal of Political Economy, 80(4) : 623-48, 1972) lorsque le critère de maximisation de l’espérance d’utilité est remplacé par le critère de maximisation de l’espérance déformée pour prévenir les pertes.

Steve BRIAND
Membre de la chaire
Laboratoire SAF


Doctorant
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Steve Briand est diplômé d’un Master 2 d’Économie quantitative, spécialité Recherche, obtenu au sein de l’Université Lumière Lyon 2. Dans le cadre de ses travaux de recherche de master, il a travaillé sur plusieurs aspects de l’économie comportementale (Behavioral Economics), notamment l’inconsistance temporelle dans les stratégies de recherche d’emploi, en mobilisant des méthodes de traitements statistiques et économétriques. Son travail de recherche doctoral porte sur l’étude des biais cognitifs et incitations financières impactant les décisions individuelles des agents dans les secteurs des assurances et de la santé, problématique au cœur du marché de la prévention.

Cyrille COLIN
Membre de la chaire
Membre du laboratoire HESPER


Professeur des Universités
Université Lyon 1

Shortbio
Cyrille COLIN est professeur des Universités en Epidémiologie – Economie de la Santé à la Faculté Lyon Est – Université LYON I. Médecin de Santé Publique, il est responsable du Pôle Information Médicale – Evaluation – Recherche des Hospices Civils de Lyon comprenant quatre structures d’activité en santé publique :   le Département d’Information Médicale, un service d’appui à la performance en santé et deux services d’appui à la recherche clinique.
Cyrille COLIN est responsable d’un parcours du Master de Santé Publique (Université LYON I) intitulé Health Services and Clinical Research (Recherche Clinique et sur les Services de Santé). Il coordonne plusieurs diplômes dans les domaines de l’évaluation et des systèmes d’information en santé ainsi que l’enseignement de Santé Publique à la Faculté de Médecine Lyon Est.
Il est également coordonnateur Régional du DES de Santé Publique en Auvergne Rhône Alpes, vice-président du Conseil Scientifique de l’ATIH (Agence Technique de l’Information Hospitalière) et membre du jury du PHRC Cancer, du PREPS et du PHRCi interrégional.
Auteur de plus de 180 publications dans des revues à comité de lecture, il est responsable de plusieurs programmes de recherche consacrés à l’amélioration des pratiques professionnelles, à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et à l’évaluation médico-économique des organisations innovantes dans l’EA 7425 HESPER (Health Services and Performance Research) de l’Université de Lyon.
Il est fondateur et président de la Structure Régionale d’Appui à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins en Auvergne Rhône Alpes intitulée CEPPRAAL. Il préside également la FORAP, structure fédérative des Structures Régionales d’Appui françaises.
Membre de plusieurs sociétés savantes en Santé Publique, il contribue plus spécifiquement à deux consortiums internationaux : IMECCHI (International Methodology Consortium for Coded Information) et ICHOM (International Consortium for Health Outcomes Measurement).

Alexandra DIMA
Membre de la chaire
Laboratoire HESPER


Postdoctorante
Université Lyon 1

Shortbio
Alexandra Dima est chercheuse postdoctorale en Sciences de la Sante avec une expertise en psychologie de la santé et en communication en santé et un interet pour l’amélioration de la gestion des maladies chroniques grâce aux soins collaboratifs et à l’autonomisation des patients. Ses recherches portent sur la manière dont les patients s’adaptent psychologiquement aux maladies chroniques (douleur chronique, VIH, douleurs lombaires, asthme), la gestion de leur état de santé,
par exemple pour les prises des médicaments ou l’utilisation des services de santé, le soutien qu’ils reçoivent des professionnels de santé pour la gestion de leur santé et, finalement, la façon dont les services de soutien à l’autogestion peuvent être améliorés pour produire des changements durables sur la santé et la qualité de vie des patients. Elle a effectué des recherches sur des sujets divers tels que l’adhésion aux traitements, la qualité des soins, les croyances sur les traitements, la gestion de l’émotion, le diagnostic partagé, littéracie en santé, avec un intérêt particulier pour l’Open Science et la méthodologie (par exemple, la psychométrie, l’utilisation de données de santé électroniques dans la recherche comportamentale, la modélisation hiérarchique longitudinale).

Antoine DUCLOS
Membre de la chaire
Membre du laboratoire HESPER

Maître de conférences
Université Lyon 1

Shortbio
Antoine Duclos est médecin de santé publique et titulaire d’un doctorat en épidémiologie. Son axe de recherche privilégié est l’étude des services de santé dans le but de mieux comprendre et tester les facteurs influençant la qualité, la sécurité et l’efficience des prises en charge à l’hôpital. En particulier, il s’intéresse au développement d’indicateurs de performance clinique et à l’analyse de leur variabilité
pour guider les équipes chirurgicales vers une meilleure maîtrise de leurs résultats.
Axe de recherche :Exploitation de bases de données et mise en place d’études quantitatives sur la Qualité, Sécurité et Efficience des soins à l’hôpital.

Romain GAUCHON
Membre de la chaire
Laboratoire SAF


Doctorant
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Après une classe préparatoire aux grandes écoles, Romain Gauchon a suivi avec succès la formation d’actuariat de l’ISFA. Il a effectué sa dernière année en alternance à Axéria prévoyance (April) dans le service de risk management, où il a appris à connaitre les secteurs de la santé et de la prévoyance. Il a ensuite intégré Actuaris et la chaire Prevent’Horizon pour travailler sur une thèse CIFRE, Co encadrée par Jean-Louis Rullière et Stéphane Loisel, portant sur la recherche d’un modèle économique de la prévention.

Nathalie HAVET
Membre de la chaire
Membre du laboratoire SAF


Maître de conférences
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Economiste/statisticienne de formation, N. Havet intervient en tant qu’enseignante principalement dans les diplômes d’Economie Quantitative de l’université de Lyon, non seulement sur les champs des techniques économétriques et des méthodes d’évaluation mais aussi en économie appliquée (santé, emploi, prévention, politique publique, aide à la décision). Spécialisée en microéconométrie appliquée, ses recherches académiques font écho à des questions concrètes de politiques publiques et en lien avec le milieu socio-économique. En particulier, forte de son expérience en cabinets de conseils (Analysis Group, Montréal) et au ministère de l’économie et des finances (Bureau « Marché du travail et politique de l’emploi »), elle mène depuis une quinzaine d’années des études servant d’aide à la décision pour les pouvoirs publics. Dans ce cadre, elle a été la responsable scientifique de différents projets de recherche et d’évaluation pour la DARES, notamment sur les expositions aux risques professionnels et les mesures de prévention associées- et pour d’autres organismes publics ou para-publics (Pôle-Emploi, DRESS, région Rhône-Alpes, ministère de l’emploi canadien, Métropole de Lyon, Pôle Rhône Alpes d’Orientation) qui ont donné lieu à la rédaction de rapports, à des publications dans des revues scientifiques, des conférences internationales et à des présentations et restitutions orales devant de larges publics (économistes, médecins, élus, représentants des pouvoirs publics et d’associations, journalistes, etc).

Nabil KAZI-TANI
Membre de la chaire
Membre du laboratoire SAF


Maître de conférences
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Nabil Kazi-Tani est actuellement Maître de Conférences en mathématiques appliquées à l’Institut de Sciences Financière et d’Assurances (ISFA), de l’université Claude Bernard Lyon 1. Avant de rejoindre l’ISFA, il a occupé diverses fonctions de gestion des risques en finance et en assurance (Exane Derivatives, AXA, CCR). Nabil est spécialisé en théorie des probabilités : ses recherches portent sur l’étude des processus aléatoires, des mesures de risque, du contrôle optimal, avec des applications en finance et en assurance.
Nabil est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, diplômé de l’université de Paris 6 (Pierre et Marie Curie) en mathématiques et de l’université de Paris 1 (La Sorbonne) en économie, il est docteur de l’Ecole Polytechnique, et actuaire certifié.​

Jean-Yves LESUEUR
Membre associé
Membre du laboratoire GATE

Professeur des Universités
Université Lyon 2

Shortbio
Professeur d’économie Classe Exceptionnelle à l’université de Lyon, Membre du Groupe d’Analyse et de Théorie Economique (GATE UMR 5824 CNRS), Expert auprès de l’HCERES, la DGESIP et la MEIRIES du MENESR
Après un doctorat d’état en sciences économiques soutenu en 1984 à l’université d’Aix-Marseille 3, Jean-Yves Lesueur a été maître de conférences à l’université de Corte (1987-1988) puis suite à son admission la même année au concours d’agrégation externe des professeurs d’université, il rejoint l’université d’Auvergne et le Centre d’Etude et de Recherche sur le Développement International (CERDI UMR CNRS) jusqu’à sa mutation à l’université de Lyon en 1998.
Au-delà de responsabilités scientifiques nationales exercées au Conseil National des Universités (2 mandatures de 1995 à 2003) et comme expert régulier auprès de l’HCERES, de la DGESIP et la DGRI du MENESR, il a été membre du conseil de gestion de l’UFR de Sciences Economiques et de Gestion pendant trois mandatures et a assuré plusieurs responsabilités de formations de niveau L et M dans cette faculté. Régulièrement élu au Conseil d’Administration, au Conseil scientifique puis au Conseil académique de l’université Lumière Lyon 2 de 2005 à 2016, il a également assuré la direction de l’Ecole Doctorale de Sciences Economiques et de Gestion de l’Université de Lyon de 2008 à 2015. Son implication dans l’ouverture internationale des formations s’est manifestée par la création d’un master recherche à double diplôme avec l’université Federico II de Naples, puis la mise en place d’un programme doctoral conjoint avec le Vilfredo Pareto Doctorate in economics du Collegio Carlo Alberto de Turin.
Ses thématiques de recherche concernent le domaine de la micro économétrie appliquée et couvrent les domaines divers de l’économie du travail, de l’économie de la connaissance, de l’économie du logement et plus récemment de l’économie de la prévention. Il a publié dans ces domaines 9 ouvrages, plus de 30 articles dans des revues scientifiques ou ouvrages collectifs et à fait soutenir 20 thèses de doctorat d’économie sous sa direction ou codirection. Il assure actuellement la codirection de deux doctorant-es, l’un dans le cadre du laboratoire SAF de l’université Claude Bernard Lyon 1 et l’autre dans le laboratoire IREGE de l’université de Savoie. Ses enseignements sont dispensés dans les universités de Lyon 1, de Lyon 2, de Lyon 3 à l’Institut de Science Financière et d’Assurances (ISFA) et à l’Ecole Centrale de Lyon et portent sur la microéconomie, l’économétrie appliquée, la macro dynamique,  l’économie du travail, l’économie de l’assurance et la micro économétrie appliquée.

Philippe MICHEL
Membre de la chaire
Membre du laboratoire HESPER


Professeur des Universités
Université Lyon 1

Shortbio
Philippe Michel, PU-PH en santé publique à l’université Claude Bernard Lyon 1, est directeur de l’organisation, de la qualité, des risques et des relations avec le s usagers aux Hospices Civils de Lyon. il a été directeur de l’évaluation des stratégies de Santé à la Haute Autorité des Santé entre 2005 et 2007, et directeur de la structure régionale d’appui à la qualité et la sécurité des soins auprès des établissements publics et privés en Aquitaine (le CCECQA) pendant 15 ans. Il est vice -président de la Commission Sécurité des patients au Haut Conseil de Santé Publique, membre de la Commission Amélioration des Pratiques professionnelles et de la Sécurité des Patients à la Haute Autorité de Santé et membre du Conseil Scientifique de la CNAMTS.
Tous ses travaux de recherche ont porté sur le système et les services de santé, dans des champs spécifiques en neurologie (migraine) et en chirurgie cardio-thoracique mais depuis 15 ans élargis à tout le champ de la qualité des soins. Depuis plus de 10 ans, son champ de recherche porte sur la thématique de la sécurité des patients et plus précisément sur les risques associés aux soins (épidémiologie, évaluation d’intervention, validation d’outils de mesure). Il a été en charge des trois études nationales sur les événements indésirables associés aux soins, les deux premières en établissement de santé (ENEIS 2004 et ENEIS 2009) et la troisième en soins primaires (ESPRIT 2013).
Il a été membre du conseil scientifique du projet européen DUQUE (FP7), co-coordinateur pour la France et co-auteur de plusieurs articles (2010-2014). Cette étude réalisée dans 200 établissements de 7 pays avait pour objectifs d’analyser l’efficacité des différentes stratégies d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins mises en place dans les établissements de santé (9539 questionnaires ont été recueillis auprès des professionnels, 6134 questionnaires auprès des patients, 8933 dossiers patients ont été analysés et 59 audits externes d’établissement ont été réalisés).
Il a coordonné une étude pour l’OMS sur la sécurité des soins dans les régions du Moyen -Orient et de l’Afrique. Il a rédigé deux guides sur les méthodes d’identification et d’analyse de s accidents médicaux pour les pays développés, émergents et en développement. Il a été chef de projet de l’élaboration d’outils de terrain pour les pays en développement avec une validation transculturelle dans quatre régions OMS (Afrique, Amérique du Sud, Moyen Orient et Asie). Invité régulier à l’OMS Genève, il est amené également à représenter dans le cadre de son expertise l’OMS dans les colloques internationaux.

Morgane PLANTIER
Membre de la chaire
Laboratoire SAF


Doctorante
ISFA, Université Lyon 1

Shortbio
Morgane Plantier est diplômée d’un Master 2 d’Economie quantitative pour la décision économique (EQUADE) de l’Université Lumière Lyon 2. Dans ce cadre, elle a notamment effectué un stage au sein du pôle Innovations et Stratégies du Centre de Lutte Contre le Cancer Léon Bérard, durant lequel elle a participé à un projet de recherche national (PREPS e-SIS) et ainsi travaillé sur la question de l’évaluation de l’impact des systèmes d’information sur la performance du système de soins en ayant recours à l’outil économétrique. Elle a ensuite obtenu un poste d’ingénieur d’études statistiques au sein de la même équipe de recherche. Ce poste lui a permis de poursuivre ses travaux de recherche en économie de la santé et en économétrie appliquée, notamment sur la thématique de la prise en charge de la dépendance. L’ensemble de son parcours l’a donc naturellement orienté vers la poursuite de ses travaux dans le cadre d’une thèse en économie de la prévention au sein de la chaire Prevent’Horizon.

Isabelle RAY-COQUARD
Membre de la chaire
Membre du laboratoire HESPER


Professeur des Universités
Université Lyon 1

Shortbio
Isabelle Ray-Coquard, MD, PhD, is medical oncologist in the Medical Oncology Department and the Institute for Clinical Science at the Centre Leon Berard, the regional Cancer Center in Lyon, France. She is also Professor of Medical Oncology in University Claude Bernard Lyon I, France.
Prof. Ray-Coquard obtained her medical degree in 1997 specializing in oncology. In 2003 she received her PhD from the Université Claude Bernard for her research on the factors that determine medical practices in oncology. Prof. Ray-Coquard also received Master’s degrees in medical economy in 1996 and in statistics in1995.
Since 2005, she has served as Chairman of the gynaecologic group for clinical trials of the French National Cancer Institute (INCA) and she is currently the Network Director of the national observatory dedicated to rare ovarian cancer (www.ovaire-rare.org), a network funded by the INCA commission and dedicated to the management of all rare ovarian cancer.
At the Groupe d’investigateurs national evaluation des cancers de l’ovaire (GINECO), she has been active in the translational research advisory committee, the scientific committee, the rare tumors committee, and as a chairman of endometrial cancer subgroup. She is the current Past-President of GINECO. Since 2002, She is also developing translational research dedicated to ovarian cancer with the INSERM within the CRCL directed by A Puisieux within the CLB campus, and more directly with  the research Team 11 of CRCL.
Since 2009, she is the chairman of the rare cancer working group from GCIG (gynaecological cancer intergroup) dedicated to clinical trials in the field of all gynaecological cancers.
Prof. Ray-Coquard is an active member of a number of professional groups, including the American Society of Clinical Oncology, the American Association for Cancer Research, the Connective Tissue Oncology Society, the French Society of Cancer, the European Association of Cancer Research, the EORTC organisation and the European Society of Medical Oncology.

Marie VIPREY
Membre de la chaire
Laboratoire HESPER


Doctorante
Université Lyon 1

Shortbio
Assistante Hospitalo-Universitaire au pôle IMER ayant une formation de Pharmacienne Hospitalière et ayant réalisé un M2R en Santé Publique (Aide à la Décision Médico et Pharmaco-Economique). Ses projets de recherches s’orientent sur la pharmaco-épidémiologie et plus précisément sur la prise en charge thérapeutique dans l’ostéoporose, notamment eu travers d’études dans les bases de données médico-administratives.

Une Chaire d’Excellence des Laboratoires SAF et Hesper