Catégorie : Communications orales

*Communication* Branchez-vous Santé!

La Chaire Prevent’Horizon présente au lancement du programme « Branchez - vous Santé » d’AG2R La Mondiale »

Notre partenaire AG2R La Mondiale a inauguré le lancement de son nouveau programme de prévention « Branchez - vous Santé » le 13 décembre 2018 à son siège du 106 Bd Haussman à Paris.

« Branchez - vous santé » est un programme qui vise à installer une politique de gestion des risques dans les branches professionnelles avec lesquelles AG2R a mis en place des accords de branche.

Les trois enjeux prioritaires qui animent ce programme que sont, la prévention bucco-dentaire, la récidive du cancer et l’épuisement professionnel du dirigeant d’entreprise ont été présentés aux représentants des branches professionnelles,  ainsi que les outils de valorisation de ce programme. Jean-Yves Lesueur, qui représentait la Chaire Prevent’Horizon à l’occasion de cette manifestation a pu présenter les principaux axes de recherche de la Chaire.

En savoir plus

Filed under: Communications orales, Evénements de la chaire, Newsletter Winter 19, Newsletters

*Recherche* Nouvelle méthode de ciblage

Une nouvelle méthode de classification permettant de cibler des actions de prévention
Par Romain Gauchon

Romain Gauchon, actuellement doctorant CIFRE dans un partenariat entre ACTUARIS et SAF ISFA, vient de soutenir son mémoire d’actuaire sur une des problématiques centrales de la chaire Prevent’Horizon : « Une nouvelle méthode de classification permettant de cibler des actions de prévention».
Le jury a été unanime pour reconnaître ses talents de chercheur en actuariat et a été impressionné par l’innovation qu’il a développé pour améliorer les techniques de ciblage des patients / assurés.

Travail co-encadré par Stéphane LOISEL et Jean-Louis RULLIERE pour l’ISFA et Alexandra BARRAL, Céline BLATTNER et Cécile PARADIS pour Actuaris.

Date de soutenance : 14 mai 2018

Pour qu’une action de prévention soit efficace, il est important de cibler des personnes et d’identifier leurs besoins, afin de proposer des programmes de prévention adaptés. Dans le secteur de l’assurance santé, cela pose un problème majeur : la législation restreint le nombre de données disponibles. Les organismes assureurs n’ont accès qu’à quelques variables permettant de caractériser un assuré (sexe, âge, localisation…), ainsi qu’aux remboursements qui lui ont été effectués.

De plus, les statistiques descriptives classiques sur ces données ne sont généralement pas suffisantes pour identifier les besoins de prévention, en particulier dans le cadre de la prévention tertiaire. Enfin, les approches de data science sont souvent supervisées, ce qui supposerait de connaitre l’état de santé de nos assurés.
Ce cadre restrictif a conduit à développer une méthode de classification innovante pour répondre aux contraintes pratiques liées à la prévention dans le domaine de l’assurance santé : elle devait être non supervisée, complémentaire aux statistiques descriptives usuelles et entièrement interprétable, ceci afin de pouvoir cibler des groupes d’assurés et proposer des actions de prévention tertiaire adaptées à leur besoin ou affiner le ciblage d’actions de prévention primaire.
La méthode développée dans ce mémoire se déroule en trois temps. Tout d’abord, il est nécessaire de retraiter les données relatives aux prestations santé versées par l’organisme assureur afin d’obtenir une matrice où chaque ligne représente la consommation d’un assuré, en comptant les fréquences de consommation de chaque acte santé.
La seconde étape consiste à réduire la dimension de la matrice précédente, afin de faciliter les interprétations et d’améliorer la qualité de la classification. Les algorithmes NMF (Non negative Matrix Factorisation) remplissent bien ce rôle.
Enfin, les assurés sont classifiés à l’aide d’une carte de Kohonen. Une cartographie de l’ensemble de nos assurés constituée de quinze à vingt groupes de risque homogènes est réalisée. Cette méthode offre une visualisation naturelle de notre portefeuille. En ce sens, elle est complémentaire aux statistiques descriptives classiques puisqu’elle décrit graphiquement les groupes de risques sous-jacents. Les classes obtenues sont facilement interprétables et peuvent permettre par exemple d’identifier les personnes âgées les plus sujettes au risque de chutes et de leur proposer des actions de prévention adaptées.
Filed under: Communications orales, Travaux de recherche

*Communication* – Journées des chaires

Sarah Bensalem : La dernière manifestation à laquelle j’ai participé dans le cadre de la chaire en tant que spectateur et intervenant est celle des Chair Days les 11 et 12 juin 2018 à Paris. Cette intervention scientifique a été un événement organisé conjointement par les chaires DAMI, Prevent’Horizon, Actuariat Durable et l’initiative de recherche ActInfo.

Les thèmes abordés sont donc en lien direct avec les sujets de recherche de leurs membres : l’application à l’assurance et la finance des data sciences ainsi que la prévention et les risques. En ce qui concerne l’application des data sciences, l’attention s’est principalement portée sur la modélisation de la vie comme un actif, de la mortalité et des déclarations de sinistres ainsi que sur le traitement des données mixtes (qualitatives, quantitatives et données manquantes) et la création de grilles tarifaires. La partie prévention et risque c’est quant à elle concentrée sur la perception du risque en santé, la prévention en santé ainsi que l’effet d’aléa moral en santé et en assurance automobile.

Mon intervention s’est limitée à la création d’un poster sur le sujet de mon premier papier avec Nabil Kazi Tani « Prevention as an equilibrium model ». J’y ai détaillé l’ensemble de mon approche pour résoudre le problème posé ainsi que les résultats et leurs interprétations en assurance. J’ai répondu aux éventuelles questions que les autres participants pouvaient avoir par rapport à cette méthodologie et à l’application des résultats.

 

Steve Briand : Les 11 et 12 juin derniers, j’ai pu participer en tant que spectateur et intervenant à la conférence Chair Days, organisée à Paris par les chaires DAMI, Prevent’ Horizon, Actuariat Durable et l’initiative de recherche ActInfo. Durant une matinée complète, plusieurs intervenants ont pu présenter leurs recherches en lien avec la prévention : l’analyse ex ante des effets probables de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) par Florence Jusot, l’impact de la perception du risque dans les comportements d’auto-prévention par Meglena Jeleva, la substituabilité ou complémentarité dans l’arbitrage « Auto-assurance – assurance » par François Pannequin. En particulier, au-delà du cadre théorique s’inspirant de la Prospect Theory, l’économie expérimentale a été mise à l’honneur par la présentation d’un protocole permettant de valider les prédictions théoriques du modèle d’Ehrlich et Becker (1972), en fonction du type de l’agent (risquophobe vs. risquophile).

J’ai pu également présenter les recherches de mon premier article « Time-inconsistency and Delayed Retirement : the French Pension Bonus » lors de la session Posters, non sans lien avec la prévention. Au-delà de sa mesure, le biais comportemental d’inconsistance temporelle affecte la décision de départ en retraite comme les comportements de prévention, alors que les travaux récents de la littérature montrent que le passage de la vie active à la retraite impacte négativement la santé des individus sur le long terme.

 

Morgane Plantier : Plantier M.  The determinants of prevention and health decisions: role of insurance and behavioral biases , Poster présenté à la Conférence des chaires, Institut Louis Bachelier, Paris, 11 et 12 juin 2018.

Ce travail s’intéresse aux décisions individuelles en matière de santé, et en particulier de fait d’adopter ou non un comportement préventif. A partir de données de l’enquête santé et protection sociale (ESPS), et données de consommation de soins de l’assurance maladie, nous avons estimé la probabilité d’adopter un comportement préventif (ne pas fumer, ne pas boire, se faire vacciner, etc.) en fonction de différentes caractéristiques individuelles ainsi que le niveau de couverture assurantielle et les préférences individuelles (aversion au risque et préférence temporelle). Ces résultats préliminaires confirment en partie les résultats théoriques issus du modèle de Ehrlich et Becker (1972) en montrant une complémentarité entre assurance et comportements préventifs.

 

Filed under: Communications orales, Evénements de la chaire, Newsletter Autumn 18, Newsletters

Inauguration Lyon

Le début de l’année 2018 a été particulièrement marqué par le lancement de la chaire Prevent’Horizon, à travers deux manifestations, à La Maison de la Chimie à Paris et à l’Hôtel de Ville de Lyon. Ce programme de recherche, soutenu par l’Institut Louis Bachelier de Paris, est fondé sur des échanges entre le laboratoire HESPER de recherche en santé publique, et le laboratoire SAF sur l’actuariat et l’économie de l’assurance. Cette collaboration, portée par Jean-Louis RULLIERE et Anne-Marie SCHOTT, a pour objectif d’intégrer les modèles de la prévention en santé dans le calcul économique des acteurs de l’assurance.

Filed under: Communications orales, Evénements de la chaire

Inauguration Paris

Le début de l’année 2018 a été particulièrement marqué par le lancement de la chaire Prevent’Horizon, à travers deux manifestations, à La Maison de la Chimie à Paris et à l’Hôtel de Ville de Lyon. Ce programme de recherche, soutenu par l’Institut Louis Bachelier de Paris, est fondé sur des échanges entre le laboratoire HESPER de recherche en santé publique, et le laboratoire SAF sur l’actuariat et l’économie de l’assurance. Cette collaboration, portée par Jean-Louis RULLIERE et Anne-Marie SCHOTT, a pour objectif d’intégrer les modèles de la prévention en santé dans le calcul économique des acteurs de l’assurance.

Invit-lyon
Filed under: Communications orales, Evénements de la chaire

*Communication* 15èmes rencontres Assurance Santé

Le 14 novembre 2017, la Chaire Prevent’Horizon était présente aux 15èmes Rencontres Assurance Santé organisées par ARGUS de l’assurance Events.

Jean-Yves Lesueur, membre de la Chaire Prevent'horizon, a participé à la table ronde « Comment construire un modèle de prévention rentable et durable au sein d’une stratégie de services globale » dans le cadre des 15èmes rencontres Assurance Santé organisées à Paris le 14 novembre 2017. A l’occasion de cette table ronde animée par François Limoge (Argus de l’assurance) et où participaient Philippe Darbat (Directeur général délégué AG2R La Mondiale), Virginie Femery (Directrice santé et prévention, Groupe VYV) et Yves Guenin (secrétaire général Optic 2000), Jean-Yves Lesueur a présenté la structure institutionnelle, les objectifs et le programme de recherche de la chaire Prevent’Horizon.

Le débat qui a suivi la présentation de la Chaire s’est articulé sur deux thèmes. Le premier portait sur le positionnement de l’offre de prévention sur le marché de l’assurance entre relais de croissance, élément de fidélisation ou de différentiation sur le marché. Le deuxième thème a porté sur l’impact des nouvelles technologies (objets connectés) sur le marché de la prévention. Dans son intervention, Jean-Yves Lesueur a centré l’éclairage sur l’influence des biais comportementaux (notamment inertie et incohérence temporelle) et des effets d’externalité de l’offre de prévention, sur l’adhésion et la fidélisation des assurés aux programmes de prévention annexés aux contrats d’assurance santé. Son illustration par les résultats de l’enquête « Révolution numérique et assurance » menée en 2015 par HubTinsurance et GNReseach, ont trouvé un écho dans les témoignages des participants à ces journées. Les problèmes rencontrés dans l’adhésion aux programmes de prévention @assurance développés dans le cadre des contrats collectifs depuis la mise en place de l’ANI en 2016, semblent bien confirmer une certaine inertie des assurés face aux programmes de prévention. Elle  se manifeste par une certaine réticence à révéler à l’assureur les informations sur hygiène de vie via les objets connectés et une préférence pour maintenir dans ce domaine une relation bilatérale avec les professionnels de santé.

Le débat a fait apparaître une convergence entre les projets de recherche de court et moyen terme de la Chaire (rôle des comportements dans l’adhésion, la fidélisation, arbitrage auto prévention et couverture, littératie…) comme ses champs d’application (soins dentaire, diabète, risques cardio vasculaires, cancer, obésité, pénibilité et stress au travail…), avec les questionnements contemporains des assureurs sur l’accompagnement de l’offre de prévention (par option ou inclusion dans le contrat d’assurance santé).

Lire l'article publié dans l'Argus lors de la création de la chaire

Filed under: Communications orales, Evénements de la chaire