Demande de prévention

BIAIS COMPORTEMENTAUX ET DEMANDE DE PREVENTION
L’analyse des facteurs explicatifs des comportements  d’autoprotection (prévention primaire) et d’auto-assurance (prévention secondaire) des assurés est une étape nécessaire dans l’évaluation  de la soutenabilité du marché de la prévention. Au-delà de l’effet des caractéristiques démographiques (âge, genre, niveau d’éducation,…), l’originalité de la démarche consiste ici à évaluer l’impact de certains biais comportementaux mis en évidence par les travaux de l’économie comportementale.

LITTERATIE ET AUTO-PREVENTION
Certaines catégories de population défavorisées, par leur faible niveau d’éducation, leurs difficultés dans la maîtrise de la langue et/ou dans la compréhension de notre système de santé, la faible densité de leur réseau social, peuvent manifester de grandes difficultés à recevoir, assimiler et gérer les informations diffusées sur leurs droits à assurance et sur les mesures de  prévention. A partir de l’exploitation des données de plusieurs enquêtes (ESPS, SHARE, Harmonie Mutuelle), on étudie ici le rôle de la capacité des assurés à prendre, comprendre et intégrer une information sur la prévention pour adapter leur comportement d’auto-prévention.

LA RELATION PRÉVENTION-ASSURANCE
– Couverture santé, aléa moral et auto-prévention : Le problème de la moralité aléatoire des assurés est un problème récurrent pour les assureurs. On étudie ici l’influence de la couverture assurance santé sur les comportements d’adhésion à l’auto-prévention.
– Quel impact des programmes de prévention sur l’arbitrage « auto-prévention / assurance » des assurés ?: La mise en place de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) depuis le 1/01/2016, a participé au développement de programmes de prévention associés aux contrats collectifs d’assurance santé (mais par extension aussi aux contrats individuels), offert par les assureurs à leurs assurés.

LA PRÉVENTION ET L’ARRÊT DE TRAVAIL
Cet axe de recherché aborde le problème des inégalités face au risque santé en entreprise. Y a t-il une adéquation entre les politiques de prévention des entreprises, la couverture santé de leurs salariés et leur degré d’exposition au risque selon les secteurs d’activité, les professions, les conditions de travail…Les enquêtes SUMER, ESPS et Conditions de Travail sont particulièrement mobilisées à ce niveau.