Thèses

Soutenance de Thèse de Morgane Plantier

« Analyse économique des comportements en matière de protection sociale »

 

Ce travail doctoral en économie appliquée propose une analyse des comportements individuels en matière de protection sociale, en particulier dans le contexte de la santé et plus généralement de la gestion du capital humain.

Le chapitre 1 analyse l’effet du niveau de couverture sur la consommation individuelle de soins dans le contexte français, en tenant compte de la dimension comportementale. A partir d’une étude économétrique sur les données 2012 de l’Enquête Santé et Protection Sociale (ESPS), fusionnées aux données de consommation de soins pour cette même année, l’estimation d’un modèle de régression à équations simultanées révèle une corrélation négative entre le niveau d’assurance et le niveau de dépenses de soins des assurés, une fois contrôlé de l’effet de sélection. Les résultats soulignent également le rôle important de l’aversion au risque qui conditionne la nature de la relation entre risque et assurance sur le marché de l’assurance complémentaire santé français.

A partir d’une étude expérimentale, les chapitres 2 et 3 s’intéressent à l’arbitrage individuel entre assurance et prévention. L’objectif du chapitre 2 est d’examiner l’impact de la prévention sur la demande d’assurance et, en
particulier, si l’introduction d’un mécanisme de prévention affecte les choix individuels d’assurance. Les résultats révèlent une forme d’incohérence dynamique des choix, avec une diminution de la demande
d’assurance en présence d’un mécanisme de prévention par rapport au cas où la prévention n’est pas proposée, sans pour autant se traduire ensuite par davantage d’effort de prévention. Le chapitre 3 s’intéresse quant à lui à l’impact de la liberté de choix du contrat d’assurance sur le comportement préventif des assurés : laisser la liberté de choix ou imposer un contrat d’assurance obligatoire a-t-il un impact sur le comportement préventif des assurés ? L’évidence expérimentale révèle un impact négatif de l’introduction de l’option de choix du contrat sur l’effort de prévention des assurés puisque le fait de laisser le choix du contrat aux participants diminue le niveau d’effort de prévention qu’ils sont prêts à fournir ensuite, à niveau de couverture donné.

Le chapitre 4 analyse l’impact des conditions de travail sur le recours aux arrêts maladie des salariés français. A partir de l’estimation de modèles à forme réduite sur les données 2017 de l’enquête Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels (SUMER), enrichie de variables concernant les conditions d’indemnisation individuelles en cas d’absence, cette étude examine les liens entre les conditions de travail pénibles d’une part, et les arrêts maladie et l’état de santé des salariés d’autre part. Les résultats révèlent l’existence de disparités dans les comportements d’arrêts maladie et l’état de santé général entre les travailleurs exposés à certains facteurs de pénibilité et ceux qui ne le sont pas, avec un effet d’autant plus marqué pour les risques psychosociaux. Par ailleurs, même si les résultats montrent qu’il existe une hétérogénéité des réponses comportementales au niveau d’indemnisation des arrêts maladie, l’hypothèse d’un effet d’aléa moral dans les comportements de recours aux arrêts maladie des salariés n’est pas si univoque.

Le chapitre 5 s’intéresse aux comportements de recours aux congés parentaux des parents à la suite d’une naissance. A partir des données administratives et fiscales québécoises, ce travail propose une évaluation quantitative de l’effet causal de la générosité des prestations familiales versées aux mères les plus modestes sur leur demande de congés parentaux au Québec par l’approche par Regression Kink Design (RKD). Les résultats révèlent un effet positif de la générosité des prestations familiales versées aux mères les plus modestes sur la durée du congé parental qu’elles demandent. Ils montrent également que cet effet varie selon la situation familiale de la mère, avec un effet plus marqué pour les mères monoparentales.